Histoire de l’Association

Le projet de création de l’association Du Côté des Femme, déposé en février 1983, s’inscrit dans l’histoire de la lutte des femmes pour accéder à l’égalité de leurs droits. Ce combat qui bousculait les rôles traditionnels homme/ femme définis par un système patriarcal, n’a été possible que parce que les femmes se sont mobilisées et ont interpelé  les politiques.

Les militantes du Planning familial de Cergy feront le constat suivant : « Malgré l’évolution de notre société, les femmes ont beaucoup de difficultés à trouver le chemin de leur autonomie ». Elles dénoncent « le système d’éducation basé sur l’idée que les femmes sont faites pour servir l’homme et élever les enfants et non pas pour exister en tant que femme ». Cela les a menées à réfléchir à la nouvelle place que les femmes pouvaient prendre dans la société. Leur idée est d’appréhender la femme dans sa globalité de vie et de mettre à sa disposition un lieu qui lui permette de trouver un chemin d’autonomie émancipatrice.

La rencontre fortuite des militantes avec une femme victime de violences conjugales leur a fait réaliser le drame que vivait cette femme et le manque de réponses de la société face à la situation de danger pour elle et ses enfants. Elles ont décidé de s’attaquer à ce problème en dénonçant ce phénomène de société et en interpellant l’Etat pour qu’il donne des réponses juridiques et sociales adaptées à ces détresses. Parallèlement, il s’agissait de sortir ce sujet des stéréotypes et préjugés stigmatisant les femmes.

La Maison des Femmes est inaugurée à Cergy le 1er mai 1984. Ouverte à toutes les femmes, elle propose un lieu d’accueil et d’information sur toutes les questions d’ordre juridique, social, psychologique. Une cafétéria sera aménagée pour faciliter les échanges et animer des temps de partage entre les femmes. Ce lieu de parole, d’animation, de création et de prévention est conçu comme un espace dans lequel les femmes peuvent prendre conscience de ce qu’elles sont, de la force que peut donner à chacune le sentiment qu’elles partagent toutes la même condition, qu’elles sont solidaires.

En 1990, l’association crée un service d’aide à la recherche d’emploi et de formation professionnelle qui se greffera au service d’hébergement pour des femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. L’association se développe progressivement et en 1995, une structure similaire à celle de Cergy sera crée à Sarcelles.

Parallèlement à la création des services associatifs, des initiatives innovantes ont été prises par DCDF saluées par les politiques, les institutionnels et le milieu associatif, assurant le rayonnement de l’association.

Pour faire comprendre les questions des violences conjugales et/ou familiales et pour promouvoir les bonnes pratiques à mener, l’association a mis en place des actions de sensibilisation et de formation en direction des acteurs/actrices du Val d’Oise. Dans ce cadre, elle intervient dans les commissariats et gendarmeries ainsi que dans les prisons, dans l’objectif de responsabiliser les auteurs de violences.

Le développement de l’espace Emploi a permis l’animation de stages de formation « Vie active » pour accéder à un premier emploi, la création d’une « Entreprise d’entraînement pédagogique » et la mobilisation d’entreprises pour les sensibiliser à l’élargissement des choix professionnels vers des professions non connotées sexuellement.

Des actions de prévention des comportements sexistes ont été mises en place dans les collèges et auprès d’un public jeune. Elles reposent sur des outils tels que le court métrage « Je et en-jeux » et le guide « Histoire d’égaux » qui sont toujours utilisés par les professionnelles et appréciés par les partenaires. Elles ont permis le développement d’un secteur d’activité à part entière : la Prévention.

Sur les territoires de Cergy et Sarcelles, des actions d’animation ont facilité l’accès des jeunes filles et femmes à la culture et à la citoyenneté au travers d’espaces de rencontres, élément dynamique de l’insertion sociale.

Aujourd’hui, malgré de nombreuses avancées législatives et une meilleure connaissance des questions liées aux femmes, la violence et la non égalité entre femmes et hommes ne diminuent pas. Excepté le fait que les femmes sortent du système scolaire plus diplômées que les hommes et que leur espérance de vie est plus longue, tous les indicateurs de comparaison entre la situation des hommes et des femmes sont en défaveur de ces dernières : taux et durée de chômage, temps partiel, statut professionnel et plafond de verre, niveaux de salaire et de retraite, accès aux responsabilités politiques, temps passé aux tâches domestiques, sentiment d’insécurité et réalités des violences, parent isolé (1 famille sur 5 et 85% des cas où la mère à la tête de la famille) et taux de pauvreté qui touche 2 fois plus les femmes que les hommes. Ainsi les préoccupations et valeurs portées par notre association ont toute leur raison d’être.

Contactez-nous

symbol-08

Contactez nous du lundi au jeudi de 9h à 18h et le vendredi de 9h à 17h par téléphone,

au 01 30 73 51 52*.

> Ou par mail

* prix d’un appel local, non surtaxé

Participer, adhérer, soutenir

L’association met en place de nombreux projets pour l’égalité femmes-hommes et lutter contre les violences faites aux femmes. Il est possible de s’investir ou de soutenir son action à travers du bénévolat, un don financier ou matériel,…

> Pour en savoir plus 

Se rendre dans nos locaux

Adresses,transports et horaires d’ouverture des différents espaces de l’association.

> Cliquez ici

Femmes, Culture, Citoyenneté

Deux espaces conviviaux accueillent toutes les femmes à Cergy et Sarcelles. Venez échanger, participer à nos ateliers, projets culturels, artistiques.

>Programme Juillet – Cergy – 2016

> Pour les filles – Juillet – Cergy – 2016

> La K’Fête de Cergy et l’Espace Femmes de Sarcelles

Nos partenaires

L’association oeuvre au quotidien avec de nombreux partenaires associatifs et institutionnels.

> Découvrir les partenaires